Skip Navigation Links > Détail article
Banque : après Equity, un autre groupe bancaire kenyan à la conquête du marché congolais
Publié le 06/04/2022
Le groupe KCB, un grand concurrent d’Equity Group au Kenya, va s’installer en République démocratique du Congo au cours du deuxième trimestre de l’année 2022. Les négociations pour le rachat d’une banque locale sont presque bouclées.
Entre avril et juin 2020, le secteur bancaire congolais verra une banque locale céder son nom à une nouvelle-venue. Et pas la moindre, car elle sera une filiale d’un géant kenyan aux ambitions panafricaines : le groupe KCB. Il compte éjecter plus de 4 milliards de dollars dans le marché du géant pays d’Afrique centrale. Ce qui va ramener ses actifs de 1,13 billion de shillings kenyans (9,91 milliards de dollars) à 1 500 milliards de shillings kenyans (13,15 milliards de dollars).

KCB va racheter quelle banque locale ? Secret gardé jalousement par le groupe, jusque-là. Au média The EastAfrican, le directeur général de KCB, Joshua Oigara, a toutefois rassuré que les négociations pour un éventuel rachat sont à un « stade avancé » et que l'accord devrait être conclu au cours du deuxième trimestre de cette année.

« Les négociations ont pris un peu plus de temps, en grande partie à cause des vacances de décembre, lorsque les gens étaient bloqués sur les audits annuels et les états financiers », a-t-il indiqué.

Evincer EquityBCDC

Déjà installé au Kenya, Ouganda, Tanzanie, Rwanda, Burundi, Soudan du Sud, le groupe KCB fait de la République démocratique du Congo, pays de plus de 85 millions d’habitants et riche en minéraux, son marché-clé. Depuis deux ans, le prêteur régional travaille pour atteindre cet objectif. De quoi venir bousculer son concurrent kenyan, Equity Group qui, depuis août 2020, a acquis 66,5% de participation dans la Banque Commerciale Du Congo (BCDC) en échange de 10,3 milliards de shillings (93,5 millions de dollars).

Trois mois après, Equity achètera des actions précédemment détenues par KfW dans Equity Bank Congo (EBC) à 9 millions de dollars (996 millions de shillings). La fusion entre EBC et BCDC donnera naissance à EquityBCDC au sein de la laquelle Equity Group détient 75% des parts. International Finance Corporation (IFC), le gouvernement congolais et d’autres actionnaires minoritaires se partagent les 25% restant.

EquityBCDC est aujourd’hui la deuxième plus grande en RDC après Rawbank, avec une base d’actifs de 3 milliards de dollars (322 milliards de shillings). Mais il risque de vite être évincé par la filiale de KCB. Le groupe coté à la Bourse de Nairobi ne cache pas ses ambitions panafricaines.

« Nous savons comment devenir la plus grande banque. Nous voulons grandir cette année, c'est l'ambition que nous avons. Nous avons l'ambition de porter notre bilan à 1,5 billion de Ksh (13,15 milliards de dollars), ce qui est notre ambition clé cette année. Nous pensons que nous serons l'institution la plus efficace et que les entreprises internationales contribueront à hauteur de 20 % à notre activité cette année », avoue Oigara.

Et d’ajouter : « Les avantages de notre expansion régionale continuent de contribuer positivement à la performance du KCB. En 2022, KCB continuera d'explorer et de rechercher des opportunités d'expansion régionale attrayantes pour renforcer notre participation régionale, accélérer la croissance et maintenir une performance durable à long terme ».

Bonne santé financière

Ces dernières années, KCB peut se targuer d’une bonne santé financière. Ses revenus totaux ont augmenté de 13,5 % pour atteindre 108,6 milliards de Ksh (952,63 millions de dollars), tandis que ses coûts totaux ont augmenté de 12 % pour atteindre 47,8 milliards de Ksh (419,29 millions de dollars). Le groupe a réduit ses provisions pour pertes sur prêts de 52% à 13 milliards de Ksh (114,03 millions de dollars) contre 27,2 milliards de Ksh (238,59 millions de dollars). Ses actifs ont augmenté de 15,4 % pour atteindre 1 130 milliards de Ksh (9,91 milliards de dollars), grâce notamment à la dernière acquisition de la Banque Populaire du Rwanda Plc (BPR). Ses dépôts des clients ont augmenté de 9,1 % pour atteindre 837,1 milliards de Ksh (7,34 milliards de dollars).

Avec près de 8 mille employés dans la région, KCB est organisé autour de 5 pôles d'activités : la banque de détail (47,4% du Produit Net Bancaire), la banque de marché (23,2%), la banque d'affaires (20,9%), le financement hypothécaire (5,6%) et autres (2,9%).
Sa répartition géographique du Produit Net Bancaire est de 91,2% au Kenya, 3,1% en Tanzanie, 2,8% au Rwanda, 1,8% en Ouganda, 1% au Burundi et 0,1% au Soudan du Sud. La RDC devrait se positionner juste après le Kenya.

Socrate Nsimba
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz