Skip Navigation Links > Détail article
flyCAA prend livraison d'un Airbus A330-200
Publié le 16/01/2021
En RDC, aucune compagnie aérienne opérationnelle ne disposait jusque-là d’un avion long-courrier. flyCAA, qui veut construire et étendre son réseau, lorgne notamment la rentable ligne Kinshasa – Bruxelles, actuellement monopolisée par Brussels Airlines.

Le transporteur privé congolais, Compagnie Africaine d'Aviation (CAA), commercialement connu sous le nom de flyCAA, densifie sa flotte. Jeudi 14 janvier, il a accueilli son nouvel avion Airbus A330-200 à l’aéroport international de Kinshasa-Ndjili.

Premier avion long-courrier de la compagnie, flyCAA mise sur son rayon d’action et sa capacité (jusqu’à 250 sièges) pour soutenir ses ambitions de croissance. La compagnie entend, en effet, construire un solide réseau africain et se déployer sur des routes internationales, notamment vers Bruxelles en Belgique.

Mais pour le moment, flyCAA ne peut prétendre desservir le vieux continent, car inscrite – comme toutes les compagnies aériennes immatriculées en République démocratique du Congo (RDC) – sur la liste noire de l’Union européenne (UE). Cette possibilité ne peut être envisagée qu’à condition que l’appareil soit réimmatriculé dans un autre pays non blacklisté par l’UE avec un équipage expatrié. Si cette condition est remplie, le transporteur viendra alors briser le monopole de longue date détenu par Brussels Airlines sur le corridor Kinshasa – Bruxelles.

Pour rappel, flyCAA dessert actuellement une douzaine de routes domestiques avec sa flotte composée de 3 avions : un Airbus A321 et deux ATR72. Fondée en 1991 et fusionnée avec sa rivale flyCongo un an plus tard, elle est la propriété de la famille Blattner, qui a également des intérêts dans le BTP, l’agroforesterie et la finance en RDC.

Romuald Ngueyap
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz