Skip Navigation Links > Détail article
La France va contribuer à la création d'une école de guerre en 2021 (Ambassadeur)
Publié le 06/11/2020
La première école de guerre en RDC verra le jour en 2021, avec l’appui de la France. Elle formera, dans un premier temps, les soldats des FARDC aux méthodes de guerre asymétriques utilisées par les groupes armés qui sévissent dans l’est du pays.

La France va contribuer à la création d’une école de guerre en République démocratique du Congo (RDC) dès l’année prochaine. C’est ce qu’a révélé, le mercredi 4 novembre, à Goma, l’ambassadeur de France près la RDC, François Pujolas, à l’issue d’une rencontre avec Carly Nzanzu Kasivita, gouverneur du Nord-Kivu, une province de l'est du pays, ravagée par la guerre et où de nombreux groupes armés font régner la loi des armes.

« La France a une longue tradition de coopération, notamment avec les FARDC [Forces armées de la République démocratique du Congo, Ndlr], mais elle a décidé d’augmenter cette coopération par exemple dans ce qu’on appelle coopération structurelle. Nous allons, pour aider à moderniser les FARDC, mettre en place, à compter de janvier prochain, la première promotion de l’école de guerre », a déclaré le diplomte.

« Nous allons contribuer à la création d’une école de guerre ici en RDC pour améliorer la formation des officiers supérieurs dans tous les domaines, sous le modèle d’écoles de guerre qui existent dans différents pays, dont la France. Ce n’est pas la seule action, mais c’est la plus emblématique aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Selon les informations recueillies par l'agence Anadolu auprès de l’Etat-Major général de l’armée congolaise, cette école de guerre en création en RDC, la première dans le pays, sera érigée dans la capitale Kinshasa.

Elle formera, dès les premiers mois de son existence, les soldats des FARDC aux « méthodes asymétriques » utilisées par des « groupes armés et terroristes » qui sévissent dans l’est du pays.

En novembre 2019, à l’issue d’un entretien à l’Elysée, le président français, Emmanuel Macron, avait assuré à son homologue congolais, Félix Tshisekedi, que la France allait apporter son soutien militaire à Kinshasa dans la lutte contre les groupes armés actifs dans l’est du pays.

« La France est pleinement engagée aux côtés de la RDC pour lutter contre les groupes armés qui déstabilisent le pays », avait-il déclaré.

Borgia Kobri
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz