Skip Navigation Links > Détail article
L’Américain Tesla veut s’approvisionner en cobalt auprès de Glencore
Publié le 17/06/2020
Les mines de cobalt congolaises se retrouvent de nouveau sous les feux des projecteurs. Le constructeur automobile Tesla serait sur le point de conclure un accord pour s’approvisionner auprès de Glencore. Le but est de sécuriser des tonnes de minerais indispensables à son activité…

La compagnie américaine Tesla veut acheter du cobalt auprès de Glencore pour alimenter ses nouvelles usines en Chine et en Allemagne. C’est ce que rapporte mardi le Financial Times, relayé dans la foulée par plusieurs médias internationaux, dont les sources précisent que l’accord entre les deux parties porterait sur une fourniture annuelle de 6 000 tonnes de cobalt extrait en RDC.

Si les deux sociétés n’ont pas encore confirmé l’information, il convient de préciser que l’accord va dans le même sens que les précédents conclus par Glencore avec Samsung SDI (en février dernier) et le chinois GEM (en octobre). Pour la transaction de février dernier par exemple, le géant suisse s’était entendu avec Samsung sur un audit annuel indépendant des sites d’extraction et de production pour vérifier l’absence d’enfants dans les mines.

Dans un contexte où les utilisateurs finaux de cobalt (les constructeurs de véhicules et les géants industriels) sont régulièrement accusés d’encourager le travail des enfants dans les mines congolaises, toutes les transactions sont scrutées.

Pour l’américain Tesla, acheter du cobalt auprès de Glencore peut traduire une volonté de contrôler la chaine d’approvisionnement et dans le même temps sécuriser un minerai, dont la disponibilité devient critique.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz