Skip Navigation Links > Détail article
L’an 1 du bureau Mabunda jugé largement positif, selon le rapporteur de l’Assemblée nationale
Publié le 20/12/2019
Célestin Musau a énuméré devant les professionnels des médias plusieurs réalisations parmi lesquelles, les contrôles parlementaires, les votes des lois et autres attributions reconnues à l’Assemblée nationale, conformément à son règlement d’ordre intérieur et aux dispositions reconnues dans la constitution de la République.
C’est au cours d’une conférence de presse organisée le jeudi, 19 décembre 2019 que le rapporteur de l’Assemblée nationale a jugé positif le bilan du Bureau de la Chambre basse du parlement depuis son installation le 24 avril 2019.

Célestin Musau a énuméré devant les professionnels des médias plusieurs réalisations parmi lesquelles, les contrôles parlementaires, les votes des lois et autres attributions reconnues à l’Assemblée nationale, conformément à son règlement d’ordre intérieur et aux dispositions reconnues dans la constitution de la République.

Le bureau de l’Assemblée nationale a eu à convoquer régulièrement les séances plénières pour que les députés procèdent à l’exercice des missions leur dévolues par la constitution de la Rdc. Il y a eu également la mise en place des différentes commissions permanentes qui ont travaillé régulièrement, sans oublier la mise en place du comité des sages. Il faut dire que toutes ces activités ont été menées en intelligence avec nos amis de l’opposition.

Plusieurs députés ont également fait des propositions des lois qui ont été examinées et adoptées, sans oublier des questions orales avec ou sans débat qui ont permis aux élus de contrôler le gouvernement, a-t-il précisé.

Un autre fait marquant au cours de l’année 2019 est le vote de la loi des finances exercice 2020. Cet exercice a été précédé par l’audition du rapport de la Cour des comptes et le projet de loi de reddition des comptes exercice 2018.

Les professionnels des médias ont voulu en savoir sur une probable possibilité de dissoudre un jour l’Assemblée nationale.

Le rapporteur de l’Assemblée national a répondu en ce terme : nous avons humblement conseillé aux pêcheurs en eaux troubles de continuer à rêver. Car, tout compte fait, pendant que nous sommes décidés de servir notre pays, via cette coalition salvatrice Fcc-Cach du reste fruit de la volonté populaire, nous ne savons d’où viendront les conflits persistants entre notre propre gouvernement, émanation de la majorité parlementaire pour arriver jusqu’à cette conséquence.

Ainsi, nous avons par ailleurs appelé l’opinion tant nationale qu’internationale à soutenir activement les élus légitimes du peuple congolais pour résorber ensemble les défis en présence en Rdc.

Gisèle Tshijuka
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz