Skip Navigation Links > Détail article
Echange entre Sylvestre Ilunga et Jean-Pierre Lacroix au tour des questions sécuritaires à Beni
Publié le 03/12/2019
Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, M. Jean-Pierre Lacroix, a bouclé sa visite en RD. Congo. Aussitôt rentré de Goma où il a rencontré le gouverneur du Nord-Kivu, il a été reçu en audience, le 02 décembre, par le premier ministre Ilunga à Kinshasa pour évoquer les questions sécuritaires de Beni.
Accompagné de Leila Zerrougui, la cheffe de la MONUSCO, Carlos Loitey, Conseiller militaire et sous Secrétaire Général au Département des Opérations de Paix, François Grignon Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général en RDC pour la protection et les opérations à la MONUSCO, le Général Thierry LION, Commandant intérimaire de la Force de la MONUSCO, Ugo Solinas, Directeur Adjoint de la Division de l'Afrique Centrale et Australe, Saad Adoum Assistant Spécial de Lacroix et Daniel Palmer, Assistant Spécial de Leila Zerrougui, Jean-Pierre Lacroix et son hôte ont réexaminé la collaboration dans la sécurisation des populations civiles dans l'Est de la RDC.

Coté congolais, il y avait, Tumba Nzeza Ministre d'État aux Affaires Étrangères, Aimé Ngoie Mukena, Ministre de la Défense Nationale, Innocent BOKELE, vice-ministre de l'Intérieur et quelques Experts officiers supérieurs des FARDC.

Au sortir de l’audience, Jean-Pierre Lacroix a indiqué que c’était un message fort de solidarité et de compassion que j’ai adressé au nom du secrétaire général de l’ONU au Premier ministre. Nous avons aussi été touchés par la réciprocité de ce sentiment, parce que, encore une fois, des collègues qui ont perdu la vie sont pour la plupart des Congolais.

Nous avons aussi réaffirmé l’importance cruciale de notre partenariat à tous les niveaux (...). Il y a des leçons à tirer de ce qui s’est passé, je crois que nous sommes tombés d’accord pour dire que chacun, de son côté, va garder ce qu’il peut mieux faire.

En ce qui nous concerne, nous allons le faire très vite et de manière très approfondie, et je crois qu’il y a aussi un engagement du côté de nos partenaires congolais qui peuvent faire la même chose.

Jean-Pierre Lacroix s’est rendu à Beni, samedi, où il a visité le bureau du maintien de la paix de l’ONU, partiellement incendié la semaine dernière. Il s’est entretenu avec les autorités locales et les hauts gradés de l’armée congolaise qui mène actuellement des opérations contre les Forces démocratiques alliées (ADF).

M. Lacroix a expliqué que sa visite est une expression de solidarité avec la population de Beni et le personnel de l’ONU déployé dans la région. Il a ajouté qu’il comprend la colère de la population après le meurtre de plus de 100 personnes par les ADF en un mois seulement, mais il a souligné la nécessité de ne pas se tromper d’ennemi.

L’ONU et ses partenaires, y compris les forces armées congolaises, doivent faire plus pour protéger les civils, a-t-il déclaré, ajoutant que les attaques contre l’ONU étaient planifiées et alimentées par la manipulation.

M. Lacroix s’est également rendu à Biakato, le lieu d’une autre attaque qui a fait trois morts parmi les agents de la riposte au virus Ebola et un blessé parmi les Casques bleus. Là, le chef des opérations de paix a souligné la nécessité de veiller à ce que la riposte au virus Ebola reste pleinement opérationnelle.

À Goma, il a rencontré le Gouverneur du Nord-Kivu et, aujourd’hui à Kinshasa, il s’est entretenu avec le Premier Ministre et d’autres parties prenantes.

Dans le même temps, dans l’est de la RDC, de nouvelles manifestations ont eu lieu aujourd’hui à Beni, la police congolaise ayant signalé des morts. Comme la situation demeure instable, la brigade d’intervention de la mission de l’ONU et les forces armées congolaises ont patrouillé dans une zone reprise aux ADF juste en dehors de Beni.

Raymond Okeseleke
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz