Skip Navigation Links > Détail article
Le ministre provincial de l’Environnement visite L’entreprise « ARIMEX »
Publié le 07/10/2019
Le ministre provincial de l’Environnement, tourisme et aménagement de la ville de Kinshasa, Didier Tenge Te Litho a visité samedi l’entreprise « ARIMEX », partenaire du gouvernement provincial dans l’assainissement durable de la capitale, dans la zone économique spécialisée dans la commune de Maluku eu égard à ses équipements des technologies modernes adaptés à cette mission.

Pour le ministre Tenge Te Litho, cette visite s’inscrit dans le cadre du programme dénommé « Kin-Bopeto »qui répond à une urgence sanitaire et de développement durable de Kinshasa, ville confrontée depuis des décennies à l’épineux problème de salubrité avec des déchets en plastique et d’autres ainsi qu’une forte chaleur et la recrudescence des maladies autrefois éradiquées.

Il s’est donc rendu à l’Arimex qui a signé un accord de partenariat avec le gouvernement provincial depuis 2016 , pour l’encourager et lui assurer le suivi parce qu’elle va apporter bientôt une solution durable et complète aux divers problèmes qui exigent des réponses urgentes et efficaces notamment l’assainissement du milieu, l’emploi et l’encadrement des chômeurs surtout des jeunes.

Il s’est réjoui de l’accompagnement technique de cette entreprise, la première usine dotée de grandes technologies et de l’espace digne d’une industrie pour la valorisation des déchets plastiques et à même de créer plus de 2.000 emplois et procurer un revenu social à travers la transformation des granulés des plastiques en bouteilles et la fabrication des chaises, des tables et des paillettes à partir de ces matières plastiques.

Le directeur général de l’Arimex, Joël Pandia, a fait visiter au ministre Tenge te Litho plusieurs hangars abritant les machines du genre des broyeurs, des camions mobiles devant circuler pour le ramassage ou collecte des plastiques, ainsi que des machines de transformation des granulés ou plastiques broyés et infectés avec des différentes couleurs.

Dès que son usine va commencer à fonctionner, a-t-il souligné, il n’y aura plus des déchets plastiques sur la ville de Kinshasa parce que tout sera récupéré pour être réutilisé dans leur entreprise. Il entend, à cet effet, travailler en synergie avec les opérateurs économiques pour le pré-traitement à l’exemple de l’usine Clean Plast RDC installée à Kingabwa sur une étendue de six hectares et 6000 mètres carrés.

L’usine Clean Plast va démarrer incessamment selon son gérant Alex Bamanisa, en collaboration avec l’Arimex qui s’attèle essentiellement à la valorisation des produits granulés de son entreprise pour fournir des produits fins comme des bouteilles et des chaises. Par contre Clean Plast RDC effectuera les opérations de pré-traitement, une étape essentielle pour la consolidation du partenariat avec le gouvernement provincial dans la collecte, le tri et le recyclage.

D’après Alex Bamanisa, l’usine clean Plast est également un centre de formation destiné à l’encadrement des Congolais par les Congolais pour leur offrir de l’emploi et pour la pérennisation de l’opération pour une ville de Kinshasa propre et saine.

Le D.G. de l’Arimex appelle la population de Kinshasa à ne plus jeter des bouteilles en plastique mais plutôt les acheminer à des endroits appropriés pour leur achat, car elles sont devenues une source de revenus.

Ils ont promis au ministre de l’Environnement de les soutenir dans le reboisement du milieu et à créer un aménagement paysagiste.

L’entreprise Arimex tenue par un sujet indien, constitue pour le gouvernement provincial, un apport de taille pour résoudre durablement et efficacement quelques problèmes inscrits dans son programme d’actions en faveur de la population congolaise, note-t-on.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz