Skip Navigation Links > Détail article
Le gisement de cuivre Kakula entrera en production au troisième trimestre 2021
Publié le 11/09/2019
En RDC, le gisement Kakula devrait bien produire ses premiers concentrés de cuivre durant le troisième trimestre de l’année 2021. Ivanhoe Mines, la compagnie détentrice du projet, a réaffirmé cet objectif dimanche, indiquant que les travaux de construction de la mine et de l’usine de traitement avancent bien selon le calendrier prévu.

Elle a déclaré qu’en creusant un tunnel à travers le centre du gisement, l’équipe de travail a réussi à intercepter du minerai à des teneurs d’environ 4 % de cuivre. Elle s’attend à ce que ces teneurs augmentent considérablement pour dépasser les 8 % de cuivre à mesure que les travaux souterrains avancent.

« Maintenant qu’on peut voir et toucher le minerai de cuivre à haute teneur de Kakula, il est évident que nous sommes sur la bonne voie pour construire la première des nombreuses mines de cuivre à haute teneur de la région », a déclaré David Edwards, en charge de l’équipe géologique du projet.

Ivanhoe Mines prévoit de faire de son projet Kamoa-Kakula, la deuxième plus grande mine de cuivre en production au monde. Avec une production annuelle de 740 000 tonnes, à partir de sa douzième année d’exploitation, il devancera en volume les mines Grasberg (Indonésie) et Oyu Tolgoi (Mongolie).

Louis-Nino Kansoun
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz