Skip Navigation Links > Détail article
Camtel et Huawei dotent la police camerounaise d’un centre national de commandement de vidéosurveillance
Publié le 23/08/2019
Dans le cadre de ses activités de sécurité publique renforcée par l’usage des technologies de l’information et de la communication, la police camerounaise vient de se doter d’un centre national de commandement de vidéosurveillance. L’infrastructure, fruit de la collaboration entre Cameroon Telecommunications (Camtel), l’opérateur historique national, et Huawei, a été officiellement inaugurée le 22 août 2019 par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute.

Situé au nouveau quartier administratif, à Etoudi (Yaoundé), l’investissement qui occupe deux étages, sur une superficie de 800 m2, collectera et traitera les images en temps réels de 2 000 caméras de vidéosurveillance soutenues par 65 antennes relais, déjà déployées à Yaoundé, Douala, Buea, Limbe, Kousseri, Waza, Garoua-Boulai, Bafoussam, Garoua et Kyé-Ossi.

Bientôt, ce seront les images d’un total de 7000 caméras de vidéosurveillance déployées à travers tout le Cameroun que le centre national de commandement de vidéosurveillance pourra collecter.

En effet, il est prévu l’installation de caméras (dans les villes de Bertoua, Ngaoundéré, Bamenda, Ebolowa, Kribi, Amchidé, Fotokol, Kenzou et sur certains sites et points sensibles) qui seront reliées, selon le chef du gouvernement, aux futurs 17 centres régionaux et locaux de commandement et de contrôle de la vidéosurveillance.

D’après Joseph Dion Ngute, « au-delà de son apport déterminant dans le contrôle et le dénouement de situations délictuelles ou criminelles, la régulation de la circulation routière et même la lutte contre le désordre urbain, ce centre est un cadre approprié de gestion de crise et de surveillance ».
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz