Skip Navigation Links > Détail article
Un grand oral du président Felix Antoine Tshisekedi devant des universitaires et autres experts américains sur la RDC
Publié le 05/04/2019
Le Président de la République, Felix Antoine Tshisekedi a livré un grand oral et répondu aux questions de l’assistance composée des universitaires, lobbyistes et autres spécialistes du Congo (RDC) au Council on Foreign Relations aux États Unis, indique une correspondance parvenue vendredi à l’ACP.

Modéré par le Doyen de la faculté des affaires étrangères de l’université Georges Washington, cette rencontre a été l’occasion pour le Président de la république de clarifier un certain nombre de choses y compris celles qui fâchent.

Dans son mot d’introduction, le Président de la République a rappelé le contexte politique ayant conduit à l’alternance historique. Tout en reconnaissant le caractère fragile de l’équilibre politique.

Felix Antoine Tshisekedi a sollicité l’accompagnement des partenaires traditionnels dont les USA pour consolider l’équilibre.

Le Chef de l’État a ensuite décrit avec chiffres à l’appui l’énorme potentiel d’investissement qui intéresserait les USA dans un partenariat gagnant-gagnant au profit de deux états et de leurs populations.

Répondant à la question sur les contestations électorales d’un des perdants, le Président de la République Felix Antoine Tshisekedi a, dans un langage clair et direct dissipé tout malentendu et confusion entretenus par le perdant. « Les arguments avancés par le perdant sont fallacieux », a dit le Président en ajoutant que ni le contestataire ni l’organisation religieuse ayant prétendu détenir les preuves ne les a brandies.

L’ancrage de son parti, véritable machine électorale, le discours de campagne ainsi que le calme relatif sur l’ensemble du territoire constituent la preuve de cette victoire, a indiqué le Chef de l’État.

Réagissant à une interrogation sur la persistance d’Ebola à l’Est, le Président de la République a affirmé avoir pris des mesures importantes en associant le meilleur spécialiste congolais de renommée mondiale en matière de lutte contre le virus.

Réagissant aux sanctions américaines contre les responsables de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), alors que le pays continue à saluer l’alternance, le Président a dit ne pas comprendre ce paradoxe.

Comparativement aux élections de 2006 et 2011, celles de 2018 ont été les plus pacifiques en dépit de quelques Imperfections inhérentes à toute organisation, a-il dit.

Felix Antoine TSHISEKEDI a plaidé pour un accompagnement des USA pour faire asseoir les réformes. Tout compte fait, le grand oral de ce jeudi a le mérite de dissiper tout malentendu et de rétablir la vérité tordue par des politiques adeptes de la théorie de la terre brûlée. ACP/Kayu/FMB
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz