Skip Navigation Links > Détail article
Les principaux négociants de matières premières agricoles veulent numériser leurs transactions
Publié le 29/10/2018
Les 4 principaux négociants agricoles de la planète, Archer Daniels Midland, Bunge, Cargill et Louis Dreyfus formant le carré ABCD, travaillent actuellement pour numériser et normaliser les composantes de leurs transactions agricoles grâce à la technologie block Chain ou l’intelligence artificielle.

D’après Reuters, qui cite un communiqué des organisations, cette stratégie devrait permettre de remplacer le système actuel basé sur les contrats et les factures par un système électronique automatisé.

Le premier champ d’application ciblé est l’automatisation des processus de post-transactions des oléagineux et des céréales.

L’objectif global est de parvenir à de meilleurs niveaux d’efficacité, de transparence ainsi que réduire le temps et les coûts des opérations.

« Plusieurs aspects du négoce agricole sont très manuels et coûteux : documents papiers, fac-similés, la ressaisie manuelle des données, etc. Plusieurs opérations utilisent toujours des documents sous forme imprimés.», indique les multinationales.

Par ailleurs, rapporte Reuters, plus de 275 millions de mails sont envoyés par les négociants de matières premières pour traiter 11 000 cargaisons de céréales transportées sur l’océan.

En attendant que d’autres acteurs du marché comme le Chinois Cofco et le Japonais Mitsui emboitent le pas au carré ABCD, il faut déjà noter que Louis Dreyfus a déjà pris de l’avance en effectuant en janvier dernier, avec d’autres partenaires, la première transaction de matières premières agricoles via la blockchain.

Espoir Olodo
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz