Skip Navigation Links > Détail article
Des experts-comptables congolais se familiarisent avec les procédures de passation des marchés de la BAD
Publié le 28/09/2018
Au cours de deux séminaires de 2 jours organisés à Kinshasa, les responsables des sociétés d’experts-comptables se sont familiarisés avec les procédures de passation des marchés financés par la Banque africaine de développement.
Les responsables des sociétés d’experts-comptables se sont familiarisés avec les procédures de passation des marchés financés par la Banque africaine de développement (BAD), au cours de deux séminaires organisés du 07 au 08 septembre et du 24 au 25 septembre 2018.

Le 2ème vice-président de la commission spéciale de l’ONEC/RDC, M. Samuel Miyakudi Mayiza l’a dit, mardi, à la clôture du séminaire de renforcement des capacités des sociétés d’experts-comptables à Kinshasa.

Au cours de ces deux séminaires, a-t-il dit, les experts-comptables ont été sensibilisés aux outils d’exercice professionnel, à la méthodologie de la BAD relative au suivi des rapports d’audit et aux procédures d’évaluation des cabinets d’expertise-comptable ce, dans le cadre de contrôle qualité responsables de sociétés d’experts-comptables.

Pour y parvenir, quatre modules intéressant la profession ont été développés à l’intention des experts-comptables, à savoir l’audit et les normes professionnelles, les procédures de passation des marchés de la BAD, la méthodologie d’évaluation des cabinets d’experts-comptables et la méthodologie de suivi des rapports d’audit par la BAD, a indiqué M. Miyakudi.

Il a laissé entendre que d’autres sessions de formation seront organisées dans un proche avenir, avant d’encourager ces experts-comptables à prendre des initiatives personnelles pour parfaire leurs connaissances à travers des formations continues, précisant que la vie de l’expert-comptable n’est qu’une école.

Par ailleurs, le 2ème vice-président de la commission de l’ONEC/RDC a remercié le gouvernement et la BAD pour la réalisation de cette session de formation. Il a fait savoir que cela témoigne de l’importance que le gouvernement attachent à l’amélioration du climat des affaires, et particulièrement à la formation permanente des experts-comptables, pour leur permettre de jouer pleinement leur rôle dans la fiabilisation de l’information financière produite par les opérateurs économiques.

Le représentant de la BAD, dont l’identité n’a pas été déclinée, a quant à lui fait savoir qu’à travers ces quatre jours de formation, les délégués des sociétés d’experts-comptables agréées ont vu leurs capacités renforcées dans de différentes matières qui intéressent l’exercice de la profession comptable, surtout en ce qui concerne les règles et les procédures de la BAD, en matière de passation des marchés et de suivi des rapports d’audit.

« Après la mise à jour de vos connaissances en matière de suivi des rapports d’audit et d’évaluation des cabinets, de normes d’exercice professionnel ainsi que des procédures de passation des marchés publics internationaux, je suis convaincu que vous en avez capitalisé les acquis que vous partagerez avec les autres membres de vos cabinets respectifs », a-t-il conclu.

Pour rappel, les experts-comptables membres de l’Ordre national des experts-comptables (ONEC/RDC) venus de Lubumbashi, du Nord et Sud-Kivu ont pris part à ce séminaire.

ACP
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz