Skip Navigation Links > Détail article
Signature imminente d’un protocole d’accord entre la REGIDESO et l’Hôtel de ville de Kinshasa
Publié le 29/06/2018
Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André KimbutaYango, a déclaré mercredi à la presse qu’il compte instaurer une nouvelle taxe sur l’assainissement dans sa juridiction. Celle-ci sera incorporée dans la facture de la Régie nationale de distribution d’eau (REGIDESO), a-t-il indiqué.
M. Kimbuta qui sortait d’une séance de travail avec le ministre de l’Economie nationale, Joseph Kapika, en compagnie des membres de la Commission sur la salubrité, a indiqué que les participants à cette rencontre se sont mis d’accord sur la méthode de faisabilité en ce qui concerne l’insertion de cette nouvelle taxe de salubrité dans la facture des ménages de la REGIDESO.

Pour lui, cette taxe devra contribuer à faciliter l’exécution des travaux d’assainissement dans la ville de Kinshasa.

Il a, à ce sujet, annoncé la tenue prochaine d’une réunion des experts pour étudier les termes du protocole d’accord et ses modalités d’application à signer avec la REGIDESO, avant de le soumettre au ministre d’Etat en charge de l’Economie pour sa matérialisation à travers un arrêté ministériel.

Selon le gouverneur, la ville de Kinshasa a besoin de 12 millions USD pour bien assurer les travaux d’assainissement. Il a également noté que la ville produit actuellement beaucoup plus d’immondices qu’il y a deux ans.

De son côté, le ministre d’Etat à l’Economie nationale, Joseph Kapika, a indiqué que cette taxe va varier entre 2.000 à 3.000 FC avant d’ajouter que ladite taxe garantira aussi la lutte contre la malaria, la fièvre typhoïde, le choléra, etc.

Cette initiative, a dit le ministre, s’inscrit dans la vision du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, d’assainir la ville de Kinshasa en particulier et l’ensemble du pays en général, soulignant que ces travaux d’assainissement vont s’étendre à travers la République.

La commission des travaux d’assainissement de la ville de Kinshasa est composée des experts de l’Hôtel de ville, du ministère de l’Economie nationale, de l’Office congolais de contrôle (OCC), du Fonds promotion de l’industrie (FPI), de l’Office de gestion du fret multimodal (OGEFREM) et de la Direction générale des douanes et accises (DGDA), indique-t-on.

ACP
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz