Skip Navigation Links > Détail article
Le Cameroun lance une Centrale des risques pour les établissements de microfinance
Publié le 21/06/2018
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), procède ce 21 juin 2018 à Yaoundé, au lancement officiel de la Centrale des risques des établissements de microfinance (Emf), afin de contribuer à l’assainissement de ce secteur qui joue un rôle important dans le financement de l’économie locale, grâce notamment à son expansion jusqu’aux zones rurales généralement délaissées par les banque classiques.

Cette centrale servira concrètement, apprend-on, à centraliser les informations sur les demandeurs de crédits, permettant ainsi aux établissements de microfinance de maîtriser le profil des emprunteurs, et ainsi prendre une bonne décision, sur la base du niveau d’engagement des demandeurs vis-à-vis du secteur financier.

Tout ceci, apprend-on, contribuera à assainir le portefeuille crédit des établissements de microfinance, généralement plombé par des mauvais payeurs. Lesquels clients défaillants invoquent souvent, à leur tour, les conditions de crédit drastiques généralement pratiquées par les Emf, dont les taux d’intérêt appliqués aux crédits sont souvent usuraires, selon une étude de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac).

BRM
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz