Skip Navigation Links > Détail article
Redécollage de l’économie nationale : la BCC recommande la mise en œuvre des orientations stratégiques
Publié le 20/06/2018
La période de boom minier doit être mise à profit par la République pour mieux organiser son économie. Ce qui implique des méthodes et stratégies bien conçues. C'est le défi que doit relever le pays en vue du redécollage de son économie.
L’économie congolaise a besoin des orientations stratégiques d'une Croissance multipolaire pour redécoller. C'est en substance ce qu'a recommandé le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC) et président du Comité de politique monétaire (CPM), Déogratias Mutombo Mwana

Nyembo. C'était au cours d'un point de presse qu'il a animé le lundi 18 juin en son cabinet de travail, à l'issue de la cinquième réunion ordinaire du CPM.

Par croissance multipolaire, Déogratias Mutombo entend la croissance qui puisse impliquer la contribution significative de chaque secteur au Produit intérieur brut (PIB).

Et pour atteindre cet objectif, pense-t-il, la RDC doit tirer profit de ses rentrées d'argent issu de l'exploitation minière pour investir dans d'autres secteurs. C'est alors que ce déclencheur va permettre au pays d'améliorer la productivité et de stimuler les investissements privés.

Comme pour restituer les travaux de la conférence de haut niveau organisée récemment à Lubumbashi (Haut-Katanga) dans le cadre des réflexions sur la relance économique,

Déogratias Mutombo estime que la RDC a besoin de passer de la stabilisation à une croissance économique soutenue et durable.

« A l'heure actuelle, la situation économique de la RdC est stable. Nous avons sorti les premières estimations du taux de croissance pour 2018 sur base des réalisations de productions du premier trimestre. Elles se situent à 4,2%. Une situation évolutive. Si l'on doit considérer le taux de 3,7% enregistré en 2017, il Y a donc une évolution positive du PIB. La stabilité économique est illustrée également au regard de l'évolution des prix intérieurs. En cumul, nous obtenons un taux de croissance qui ne dépasse pas 5% », a indiqué le président du CPM.

Pour ce qui est du taux de change, a-t-il assuré, la monnaie est stable. « Depuis le début de l'année, le franc congolais n'a perdu qu'à peine 2% de sa valeur. Les finances publiques restent équilibrées avec plus de 420 milliards de francs congolais d'excédent en cumul annuel. Les réserves de change se situent à 1.180.000.000 USD, représentant cinq semaines d'importations », s'est félicité le gouverneur de la BCC.

Avec une conjoncture intérieure internationale favorable, les perspectives économiques de la RDC s'améliorent davantage. Lorsqu'on observe tous les indicateurs présentés, l'on est en mesure d'affirmer que cette situation présente une double opportunité pour la RDC: Notamment l'opportunité de consolider cet acquis de stabilité et celle d'explorer les stratégies nécessaires pouvant permettre d'explorer la croissance du PIB de la RDC de manière durable, afin de permettre l'amélioration des conditions de vie de la population de manière durable.

L'actuel environnement économique de la RDC est donc favorable. Comme qui dirait: « le soleil brille de nouveau». Et c'est pendant que le soleil brille qu'il faut réparer la toiture, sinon la pluie risque de démolir tout ce qui a été bâti pendant la période favorable. Ce qui pourra éviter au pays de retomber dans des erreurs du passé.

L'histoire économique de la RDC renseigne que le pays est déjà, au cours de son histoire postindépendance, tombé sur des occasions qui pouvaient lui permettre de re décoller. Ce qui aurait pu lui faire joue, le rôle moteur en Afrique voire même au sein des économies émergentes. Cela, compte tenu de sa position géostratégique et son potentiel économique et humain.

Et lorsqu'on examine toutes ces périodes qualifiées d'euphoriques, l'on se rend vite compte que ce sont des périodes caractérisées par la montée du coût du cuivre et du cobalt dont la RDC est producteur. A ce jour, tout le monde connait la manière dont ce sont estompés ces booms économiques ainsi que la brutalité et la gravité de chocs qui ont suivi.

Olivier Kaforo/Le Potentiel
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz