Skip Navigation Links > Détail article
La RDC candidate à l’organisation des assises de la COP 27 en 2021 à Kinshasa
Publié le 06/06/2018
Pour Leonard She Okitundu, cette démarche consiste ainsi à donner une impulsion forte à toutes les initiatives entreprises à l’échelle nationale en faveur de l’effort commun à réduire les causes globales de la déforestation et de la pauvreté.
La RDC présentera bientôt sa candidature à la Convention cadre des Nations Unies pour les changements climatiques pour organiser la COP27 en 2021 à Kinshasa, a annoncé le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, Leonard She Okitundu à l’ouverture mardi à Kinshasa, du forum de l’économie du climat placé sous le thème « Engager les acteurs économiques dans la mise en œuvre de l’accord de Paris.

Pour Leonard She Okitundu, cette démarche consiste ainsi à donner une impulsion forte à toutes les initiatives entreprises à l’échelle nationale en faveur de l’effort commun à réduire les causes globales de la déforestation et de la pauvreté.

Il a indiqué que ce forum, qui s’ouvre le jour même que la journée mondiale de l’environnement, offre une belle opportunité de rappeler que pour s’engager avec détermination vers ces objectifs ambitieux, une politique nationale Congo climat est en cours de préparation.

Selon lui, cette politique articulée sur cinq mécanismes d’appropriation des principes de l’accord de Paris, amènera à renforcer le dispositif juridique de la RDC et à améliorer drastiquement la coordination de tous les programmes et initiatives publiques ou privées, en faveur de la lutte contre les changements climatiques. »

En terminant l’année 2017 avec le dépôt des instruments de ratification de l’accord de Paris aux Nations-Unies, le Président Joseph Kabila a tenu à concrétiser un engagement pris de longue date, visant à remettre la RDC en position de leader dans les grandes thématiques transversales du climat, de l’environnement de leur impact socioéconomique, a déclaré Léonard She Okitundu.

En s’approchant des Nations sœurs détentrices de grands bassins forestiers tropicaux, comme le Brésil et l’Indonésie, la RDC sera mieux à même de défendre ensemble les plans d’actions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à la destruction de ses forêts et de ses biodiversités, a indiqué Leonard She Okitundu.

La RDC, le Brésil et l’Indonésie, trois bassins forestiers qui assurent la survie de la planète entière méritent d’être récompensés équitablement de leurs efforts de gestionnaires des poumons du monde.

ACP
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz