Skip Navigation Links > Détail article
Marie Olive Lembe Kabila lance la récolte de 1.000 hectares de maïs à Lubumbashi
Publié le 31/05/2018
La première dame de la République, Marie Olive Lembe Kabila, a lancé, le mercredi 30 mai dans la périphérie de la ville de Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga, la campagne de récolte de maïs de la « Femme Espoir », une société privée du couple présidentiel, dans son extension située au village Kembe Lwembe sur la route Likasi.
En séjour à Lubumbashi depuis dimanche 29 mai, l'épouse du chef de l'Etat, dans le cadre de la sensibilisation des Congolais sur l'importance de l'agriculture, a amené des journalistes pour leur faire découvrir les activités de la Ferme Espoir, une société privée du couple présidentiel.

La première dame de la République, Marie Olive Lembe Kabila, a lancé, le mercredi 30 mai dans la périphérie de la ville de Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga, la campagne de récolte de maïs de la « Femme Espoir », une société privée du couple présidentiel, dans son extension située au village Kembe Lwembe sur la route Likasi. Cette campagne de récolte concerne 10 hectares de maïs cette saison.

«Nous sommes en train d’espérer avoir au moins 7 000 B 7 500 tonnes de maïs cette année. C’est un très bon rendement », a dit Marie-Olive Lembe Kabila, avant de donner le go de la campagne de récolte mécanisée. « Parfois, il y a des années où nous récoltons à peine 4000 tonnes de maïs, à cause des maladies ou d'attaques des criquets », a précisé l'épouse du chef de l'Etat, soulignant certaines difficultés rencontrées.

Après le briefing des journalistes, la première dame est montée dans la cabine d'une moissonneuse-batteuse pour diriger la récolte. Outre la récolte mécanisée, des femmes des villages environnants passent après la moissonneuse à batteuse pour le ramassage des maïs tombés sur le champ. Ces femmes sont organisées en coopérative et travaillent avec la Ferme Espoir notamment pour le glanage pour lequel elles sont rémunérées.

Cette campagne de récolte 2017-2018 s'est faite après 12 jours de semis et 180 Jours de maturation de maïs, a précisé l’ingénieur technicien Robinhio Opolinario, superviseur des opérations. Selon lui, les moissonneuses-batteuses captent jusqu'à 90% de la récolte. Les 10% restants s’obtiennent par le glanage manuel que les femmes des villages effectuent.

Après avoir observé le premier tour de récolte par la moissonneuse-batteuse, la première dame de la République a aidé les femmes à faire le ramassage des maïs dans le champ. « Je suis là pour vous encourager à faire ce travail », a dit Marie Olive Lembe, s’adressant aux femmes qui font le glanage avant de leur donner quelques cadeaux. Pour la première dame, l’agriculture est une activité rentable à laquelle beaucoup de congolais devraient s’adonner. «L'agriculture paie. Mais, c’est rentable si vous cultivez sur des grandes étendues », a-t-elle dit.

Ce site de Kembe Lwembe a connu, à ses débuts, quelques difficultés liées au vol et à la faiblesse de rendement. « Les difficultés qu’on avait avant c’était des cas de vol. Et le rendement était faible. Nous avons paré ces difficultés et en associant les communautés qui sont autour de la concession », a dit Marie Olive Lembe Kabila.

Outre le Haut-Katanga, la Ferme Espoir est implantée à Kinshasa et au Nord-Kivu. Cette ferme fait l’élevage des bovins, des volailles, la pisciculture ainsi que plusieurs cultures.

Amédée Mwarabu/Le Potentiel(Rei)
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz