Skip Navigation Links > Détail article
La RDC dispose désormais d’un répertoire des entreprises industrielles
Publié le 16/05/2018
La République Démocratique du Congo dispose désormais d'un répertoire et d'une cartographie des entreprises industrielles actualisés, a appris l'ACP mardi au ministère de l'Industrie.
Selon la même source, ce répertoire a été présenté officiellement la semaine passée à Lubumbashi par Innocent Mbunganaya, coordonnateur de la Cellule d'études et de planification industrielle (CPI), au cours de la quatrième édition du répertoire et de la cartographie des entreprises industrielle de la RDC.

Il a fait savoir que ce répertoire présente la situation de 507 entreprises ou établissements industriels actifs identifiés dans 23 provinces de 26 que compte la RDC. Ces entreprises sont reparties en 16 branches d'activités industrielles. La ville de Kinshasa en rassemble 36,5%, suivi des provinces du Haut-Katanga et' du Nord-Kivu avec respectivement 13,7 et 11,6%.

Les provinces de Maï Ndombe et Tanganyika ont moins d'unités industrielles par rapport aux autres provinces de la République avec 0,2% chacune. M. Mbunganaya a fait remarquer que l'industrie manufacturière congolaise reste dominée par la branche fabrication des produits alimentaires qui détient 179 unités, suivie de la branche fabrication dés boissons et celle des produits chimiques avec respectivement 82 et 45 entreprises dénombrées.

Il a également relevé que d’autres branches sont en train de disparaître, notamment la branche de fabrication de textiles et celle de cuir avec respectivement 3 et 1 unités identifiées. S'agissant des filières priorisées dans le document de la politique et des stratégies industrielles (DPSI), la filière agro-alimentaire regorge plus d’unités avec 267, soit 63,7%, suivie des filières matériaux de construction, emballage et valorisation minière avec respectivement 22,2%, 10,74% et 3,3%. Par ailleurs, la situation des entreprises en activité et fermées présentées dans le répertoire indique que 33 unités sont en arrêt de production et 99 entreprises ont été fermées durant la période sous 
étude.

Ce répertoire des entreprises industrielles ne prend pas en compte les provinces de Bas-Uélé, du Lomami et de Sankuru faute des données. Le répertoire ainsi publié, a dit le coordonnateur, sert de cadre qui doit aider le ministère de l'Industrie dans la conception et l'orientation de la politique industrielle du gouvernement.

Il s'agit aussi de matérialiser la vision du ministère qui consiste à réorganiser et à relancer l'industrie nationale à travers la protection des industries existantes et la promotion des conditions d'installation de nouvelles unités industrielles.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz