Skip Navigation Links > Détail article
Politique : Le réchauffement des liens de coopération entre Kinshasa et Alger au menu des échanges au ministère des Affaires étrangères
Publié le 30/04/2018
Au menu des échanges, des dossiers liés au renforcement de la coopération bilatérale entre Kinshasa et Alger dans les domaines d'intérêt commun, notamment la lutte contre le terrorisme, l'enseignement supérieur et universitaire, la recherche scientifique et l'économie.
Le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, Léonard She Okitundu, en visite officielle depuis vendredi à Alger, capitale de la République démocratique et populaire d'Algérie, s'est entretenu, samedi, au quartier général des Affaires étrangères, avec son homologue Abdelkader Messahel, des dossiers liés au renforcement- de la coopération bilatérale entre Kinshasa et Alger dans les domaines d'intérêt commun, notamment la lutte contre le terrorisme, l'enseignement supérieur et universitaire, la recherche scientifique et l'économie. Le chef de la diplomatie algérienne a salué le succès diplomatique de Kinshasa au sommet extraordinaire de la double Troïka de la SADC, tenu du 23 au 24 avril 2018, à Luanda, en Angola, avant de souhaiter la stabilité en RDC.

De son côté, le chef de la diplomatie congolaise à transmis à son homologue Abdelkader Messahel, les salutations du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange à son frère Abdelaziz Bouteflika, avant de mettre en exergue le soutien de l'Algérie à la RDC sur le plan international à travers trois de ses ressortissants: Said Djinit, envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies dans la Région des Grands Lacs; Chargui Smail, commissaire politique et sécurité de l'Union africaine, et Mme Leila Zerrougui, actuelle représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies en RDC. Léonard She Okitundu a, à cette occasion, brossé en grandes lignes l'évolution de la situation politique en RDC à l'approche de la tenue des élections entièrement financées par le gouvernement de Kinshasa.

A ce sujet, Abdelkader Messahel s'est félicité au nom de son gouvernement de la décision de Kinshasa de financer ses propres élections afin d'éviter les injonctions occidentales, avant de révéler qu'il détenait des manuscrits des dernières lettres de l'ancien Premier ministre, Patrice Emery Lumumba, un leader politique dont l'Alger se souvient du combat en faveur du Congo et de l'Afrique entière. Les deux parties ont convenu d'inscrire l'exploitation pétrolière et gazière, ainsi que le domaine de l'électricité dans les discussions prochaines au niveau de la future grande commission mixte entre les deux pays, et d'ouvrir des consultations politiques régulières approfondir les domaines de cette coopération.

ACP
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz