Skip Navigation Links > Détail article
Le gouvernement congolais souhaite une coopération liée au développement durable avec ses partenaires
Publié le 28/03/2018
Le vice-ministre a fait savoir à son hôte que la question de la participation de la RDC à cette conférence a été abordée au Conseil des ministres tenu dernièrement, et que l'aide humanitaire en RDC est un problème circonstanciel.
La RDC souhaite une coopération allant dans le sens d'un développement durable avec ses partenaires étant donné que la situation humanitaire dans le pays est un problème ponctuel, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères, Aggée Age Matembo, lors d'un entretien lundi à Kinshasa, avec Christos Stylianides, commissaire européen à l'aide humanitaire et à la gestion des crises. M. Christos Stylianides était venu plaider auprès du vice-ministre des Affaires étrangères pour la participation de la RDC à la Conférence des bailleurs de fonds qui aura lieu le 13 avril 2018 à Genève.

Le vice- ministre a fait savoir à son hôte que la question de la participation de la RDC à cette conférence a été abordée au Conseil des ministres tenu dernièrement, et que l'aide humanitaire en RDC est un problème circonstanciel, « qui se passe beaucoup dans l'Est du pays où la mission des Nations-Unies pour la mobilisation en RDC (MONUSCO) est présente depuis deux décennies », a-t-il souligné ajoutant que la présence du M23 déstabilise cette partie de la RDC.

« Des industries qui s'installent auprès de la frontière de la RDC avec ses voisins ont comme matière première les ressources de la RDC. Comment pourront-ils laisser la RDC tranquille? C'est cette situation qui provoque des problèmes humanitaires », a-t-il indiqué.

Aggée Age Matembo a mis l'accent sur le rapport de la situation humanitaire en RDC dont les chiffres ne correspondent pas à la réalité, et sont souvent exagérés, dénonçant l'ingérence des organismes et partenaires de la RDC qui bousculent son indépendance et son intégrité. Au stade actuel, a-t-il dit, « on a du mal à distinguer les vrais et les faux partenaires de la RDC», De son côté, Christos Stylianides, a rappelé que l'objectif de la conférence des bailleurs des fonds est d'apporter beaucoup plus de ressources à l'aide humanitaire pour la RDC, justifiant ainsi la présence des humanitaires sur le terrain pour évaluer les besoins dans le pays, Selon Christos Stylianides, le but de cette conférence serait de mobiliser les ressources pour l'assistance humanitaire, de parler de la situation humanitaire, et qu'il lui sera difficile, de convaincre les bailleurs des fonds sans la présence de la RDC.

« A l'heure actuelle, il y a concurrence de l'aide humanitaire dans le monde, et la RDC risque d'être oubliée si elle ne participe pas à cette conférence », a souligné Christos Stylianides, ajoutant que la RDC est l'un des géants de la région : « si elle n'est pas stable, toute la région sera déstabilisée ». Pour lui, la conférence de Genève sera une excellente opportunité pour mettre en valeur les arguments riches avancés par la RDC. A propos du M23, le diplômate européen a promis qu'il s'approche du système des Nations Unies pour clarifier le concept « M23 ».

ACP
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz