Skip Navigation Links > Détail article
Le ministre d’Etat Bahati souligne l’importance du Plan national stratégique de développement
Publié le 24/03/2018
Le ministre d’Etat en charge du Plan, Modeste Bahati Lukwebo, a souligné l’importance du Plan national stratégique de développement (PNSD) qui permet de programmer les actions réalisable pour une durée déterminée, au cours d’une visite de travail qu’il a effectuée jeudi, à l’Hôtel Béatrice de Kinshasa, en vue de se rendre compte du déroulement des travaux d’élaboration du PNSD 2018-2022. Ces travaux ont été lancés le 10 mars dernier et seront clôturés après deux semaines.

Le ministre d’Etat a fait savoir que le PNSD aide entre autres les ménagères à programmer la ration quotidienne selon les revenus familiaux. Au niveau de l’Etat, le PNSD doit embrasser plusieurs secteurs de la vie nationale et cela implique une planification, notamment dans les domaines politique, diplomatique, sécuritaire, social, des infrastructures, de l’énergie, des postes et télécommunications ainsi que dans l’économie qui englobe de nombreuses branches.

Selon lui, le PNSD est comparable à une boussole dans un bateau qui permet au commandant de savoir où ils sont et où ils vont et dans combien de temps ils vont atteindre la destination.

Le PNSD, a encore dit Modeste Bahati, doit être un cadre fédérateur qui intègre toutes les préoccupations d’une nation, d’un pays ou d’une population. Il s’agit d’un cadre auquel se réfèrent également tous ceux qui veulent intervenir au pays, notamment les partenaires extérieurs et autres, en vue de connaître les objectifs, les priorités du pays en matière de la santé, de l’éducation etc. « Un pays sans un plan national navigue à vue », a-t-il déclaré.

Encouragement des participants

Le ministre d’Etat Bahati s’est dit satisfait du dévouement, de la compétence et de la disponibilité des animateurs des équipes des travaux constituées en ateliers notamment sur le cadrage macroéconomique , les secteurs productifs, le suivi-évaluation, les secteurs sociaux et les infrastructures auxquels participent tous les partenaires au développement, les partenaires extérieurs et les partenaires nationaux: la société civile, toutes les institutions et les ministères pour que ce plan puisse répondre effectivement aux préoccupations des uns et des autres.

Le ministre d’Etat attend de ces équipes, un travail de qualité dans les délais prescrits pour que la RDC ait un PNSD cohérant, irréprochable et inclusif.

Ce document, avait-t-il dit, va accélérer la transformation et la diversification des tissus économiques devant renforcer la croissance et la création d’emplois, en vue de résister aux chocs économiques exogènes.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz