Skip Navigation Links > Détail article
Politique : Situation sécuritaire en Rdc, affaire faux magistrats, etc. : Le Conseil des ministres adopte une série de mesures
Publié le 21/03/2018
Le président de la République, Joseph Kabila Kabange, a présidé ce mardi 20 mars 2018, à l’Immeuble du Gouvernement de Kinshasa-Gombe, la 9ème Réunion Extraordinaire du Conseil des ministres.
Sur le plan sécuritaire, le conseil a observé, d’une manière générale, que la situation sécuritaire du pays est caractérisée par la poursuite, par les forces loyalistes, de la traque des groupes armés étrangers et locaux qui troublent la quiétude de la population dans la partie Est (Ituri, Nord-Kivu, Sud-Kivu, etc..).

Les FARDC continuent de récupérer des localités jadis occupées par ces miliciens et plusieurs cas de reddition sont aussi signalés. Raison pour laquelle le Gouvernement a décidé d’intensifier les opérations militaires, afin d’imposer la paix et rétablir l’ordre public, spécialement en éliminant les coupeurs de routes et en reprenant le contrôle du littoral lacustre (Lac Albert) ; de faire affecter des nouveaux Magistrats dans la région et traduire en justice toutes les personnes impliquées, directement ou indirectement, dans les violences ; d’approfondir l’examen des problèmes soulevés par les services de renseignements, les forces de défense et sécurité, ainsi que les communautés dans leurs rapports et memoranda (concessions foncières, limites administratives, bonne gouvernance, participation politique, etc.), etc.

Toujours sur le plan sécuritaire et dans la province de Lomami, l’activisme criminel du Député Provincial et Chef coutumier Yakahumbu Mutamba Kamanda, qui s’attaque aux autorités provinciales, aux partisans de certains leaders politiques de la place et aux passants a décidé le Parquet près le Tribunal de Grande Instance de Kabinda à procéder à l’arrestation de 7 de ses complices alors que l’intéressé lui-même contre lequel un mandat d’arrêt a été émis est en fuite et recherché pour répondre de ses forfaits. Sur le plan économique, le Conseil des ministres pense qu’en dépit du tableau encourageant présenté tant par le ministre des Finances que par le Gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), que la bonne santé des finances publiques reposant essentiellement sur une économie de rente extrêmement fragile, cette embellie n’est pas à l’abri des chocs exogènes qui peuvent survenir inopinément. Ce n’est qu’en maintenant de manière très stricte la même rigueur au plan budgétaire et une coordination disciplinée et serrée de la politique monétaire que notre pays pourra maintenir cette tendance jusqu’à la fin de l’année 2018.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz