Skip Navigation Links > Détail article
L’Afrique a attiré 14% du budget d’exploration mondial en 2017 (S&P’s)
Publié le 06/03/2018
Selon le dernier rapport de Standard & Poor’s (S&P’s) intitulé «Global World Exploration Trends», 14% des 8,4 milliards $ de budget dédié à l’exploration de métaux non ferreux dans le monde ont été dépensés en Afrique. Les pays où la majeure partie des fonds a été dépensée comprennent, apprend-on, la RDC, le Burkina Faso, la Tanzanie et l’Afrique du Sud.

L’or a été la première cible d’exploration sur le continent, représentant 61% des dépenses régionales (contre 51% en 2016). Sur le plan mondial, si l’on a assisté à une hausse du budget, (8,4 milliards $ en 2017 contre 7,3 milliards en 2016), cela a majoritairement été porté par l’intérêt qu’a suscité l’or (73% de l’augmentation en glissement annuel).

Toutefois, S&P’s précise qu’à part l’or, les dépenses d’exploration ont également ciblé les métaux de base et surtout les métaux utilisés dans les batteries. Les allocations d’exploration pour le lithium ont plus que doublé, tandis que celles pour le cobalt ont fortement augmenté. Etant le plus grand producteur de cobalt au monde, la RDC a reçu le quart du budget mondial d’exploration en 2017.

Commentant les données du rapport, Mark Ferguson, directeur de recherche associé à S&P’s a noté que l’amélioration du soutien du marché boursier aux explorateurs a permis à de nombreuses entreprises de lancer ou de reprendre des programmes de forage sur leurs projets les plus prometteurs.

«Malgré une volatilité importante des marchés, la tendance positive des prix des métaux s’est poursuivie au début de l’année 2018. Nous prévoyons donc que le budget global d’exploration de l’année augmente encore de 15% à 20% en glissement annuel.», ajoute-t-il.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz