Skip Navigation Links > Détail article
Albert Sambi Lokonga a fait impression dans le clasico
Publié le 30/01/2018
Il y a six mois, on le jugeait insuffisant pour jouer en espoirs du Sporting. À Liège, il a été le meilleur Mauve, après Sofiane Hanni.

Trois Anderlechtois ont quitté le terrain avec le sentiment du devoir accompli, au terme d'un clasico passionnant: Sofiane Hanni, auteur des trois buts de son équipe, Matz Sels et Albert Sambi Lokonga. Le frère de Paul-José Mpoku a été le roc de l'entrejeu, un rôle normalement dévolu à Sven Kums, qui ne s'est distingué que par son joli pré-assist à 1-1. Adrien Trebel, le troisième larron de l'entrejeu, n'a pu contrôler ses nerfs et n'a dispensé que quelques passes valables en 80 minutes.

Par moments, il était pénible de voir un gamin de 18 ans, qui disputait son premier clasico, devoir maintenir sa ligne à flots. Il n'a même pas bronché quand son grand frère a voulu qu'un coup franc soit botté vite. Albert l'a regardé droit dans les yeux et a conservé le ballon jusqu'à ce que ses coéquipiers soient bien placés. "Le match contre le Standard a constitué un bon test pour lui", a ensuite expliqué Hein Vanhaezebrouck. "Il a géré la pression comme un grand et c'est prometteur. J'ai travaillé avec beaucoup de grands talents et il émarge certainement à cette catégorie."

On va certainement comparer Sambi Lokonga à Youri Tielemans. Il n'a pas sa touche de balle géniale mais il joue avec un flair similaire. À Sclessin, il est parvenu à se démarquer régulièrement. Il ne souffre pas du stress. Quelques heures avant le déplacement à Liège, Sambi Lokonga plaisantait encore dans le vestiaire de Neerpede avec Enzo D'Alberto, Abdoul Danté et Francis Amuzu, ses copains en U21. Un entraîneur qui passait l'a sciemment provoqué mais il en a rigolé.

Initialement, Anderlecht ne considérait pas Sambi Lokonga - Welbeck pour ses amis, à cause de ses similitudes avec l'avant d'Arsenal - comme un grand talent. En U15, il faisait plus souvent banquette qu'autre chose. On se souvient cependant de son entrée au jeu en finale de la Qabala Cup en Azerbaïdjan : il avait marqué le but de la victoire contre Fenerbahçe. Il n'a pas été une valeur sûre en espoirs non plus.

Le Sporting était convaincu du potentiel du médian mais s'est trop longtemps fixé sur sa minceur. Même à Neerpede, les entraîneurs ont souvent préféré un joueur de 80 kilos à un footballeur talentueux qui accuse vingt kilos de moins. Jusqu'à ce qu'Emilio Ferrera se nomme lui-même entraîneur des espoirs et fasse pleinement confiance à Sambi Lokonga.

Hein Vanhaezebrouck, qui s'intéresse aux jeunes, contrairement à René Weiler, a alors noté son nom. Le 22 novembre, le médian a pris place sur le banc une première fois, contre le Bayern. Un mois plus tard, il entamait le match contre Eupen. Si Anderlecht n'embauche pas de médian supplémentaire d'ici la clôture des transferts ce mercredi soir, Sambi Lokonga recevra pleinement sa chance pendant les play-offs.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz