Skip Navigation Links > Détail article
La mine de Kibali sur le point de produire au-delà de son objectif de 700.000 onces d’or en 2018
Publié le 23/01/2018
La mine de Kibali est sur le point de produire au-delà de son objectif de 700.000 onces d’or au cours de cette année 2018. Le directeur général de Kibali Randgold Mark Bristow, l’a annoncé lundi au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue à l’Hôtel Memling à Kinshasa.

Cette production de 700.000 onces d’or va faire de la RDC comme l’un des pays plus grands producteurs du genre au monde, a indiqué M. Mark Bristow, qui a affirmé que sa société va entrer en pleine production de l’or au cours de cette année 2018, grâce à la mise en service réussie du système sous terrain, automatisé et intégré, de manutention et hissage de minerai.

Pour en arriver, il a fait savoir qu’il reste d’accroître la production souterraine et de terminer la construction de la troisième centrale hydroélectrique d’Azambi devant être connectée au réseau d’ici le milieu de l’année en cours.

Mark Bristow a fait remarquer qu’au cours du trimestre passé, la société Kibali a été chargée en ce qui concerne le parachèvement du système de transport souterrain et de hissage autour du défis de traitement pour augmenter le taux de récupération tout en gardant l’alimentation au-dessus du niveau de conception de la plaque signalétique de l’usine.

Dans le même cadre, il a indiqué que le côté environnemental ISO 14001 de 2015 de la mine a été ré-certifié et la mine s’est préparé à un alignement sur les nouvelles normes de sécurité ISO 45001, qui doivent encore être publiées.

Vers le remboursement des prêts

Actuellement, M Bristow a laissé entendre qu’avec la diminution des dépenses de développement, Kibali devrait entrer dans la phase de remboursement des prêts d’investissement contractés par la société auprès des actionnaires de Kibali.

Mais en raison du non remboursement continu des crédits d’impôts ayant atteint 192 millions de dollars américains ont dû injecter plus d’argent dans l’opération au cours de l’année dernière pour permettre à la mine de payer ses créances, a-t-il soutenu.

A ce jour, a-t-il ajouté, la société Kibali Randgold a déjà payé à l’Etat congolais et aux Congolais sous forme d’impôts, de permis d’infrastructures, des salaires 2.25 milliards des dollars américains, soulignant que les actionnaires n’ont encore rien reçu sur leurs investissements.

Par ailleurs, M. Bristow s’est inscrit en faux contre la révision de l’ancien code minier, indiquant que le nouveau code ne tient pas compte des inquiétudes de l’industrie quant à l’impact négatif qu’il aura sur toute la perspective d’investissement supplémentaires dans ce secteur.

Toutefois, a-t-il dit, Randgold reste engagé à un avenir en RDC. Cette société a déjà commencé à rechercher de nouvelles opportunités de développement en se considérant comme un partenaire du gouvernement et du peuple congolais.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz