Skip Navigation Links > Détail article
LeBron James face à son défi le plus difficile
Publié le 18/01/2018
Avec seulement 3 succès sur ses 12 derniers matches, Cleveland traverse une vraie crise, et comme l’expliquait Dwyane Wade, c’est surtout la manière qui inquiète. La défense a disparu, les sourires aussi, et les Cavaliers n’ont plus le visage d’un candidat au titre.

« C’est très difficile, ne serait-ce qu’en raison des joueurs qui reviennent, puis sortent. C’est une année difficile pour notre équipe » répète-t-il. « On dirait que je le dis chaque année, mais celle-ci est encore plus difficile. Avec tout le monde qui se blesse, puis revient… Les rotations et ce genre de choses, c’est très complexe. Mais on doit trouver des solutions. »

En 2015, le bilan était pire à la mi-saison…
Depuis son retour à Cleveland, LeBron James est habitué aux saisons régulières compliquées. En 2015, à la même époque, Cleveland affichait un bilan de 23 victoires pour 20 défaites. Soit trois succès de moins qu’actuellement. Janvier coïncidera alors avec la montée en puissance de l’équipe avec 12 victoires de suite, une saison régulière terminée avec 53 victoires pour 29 défaites, et une finale perdue face aux Warriors.

La saison suivante, l’équipe débute sur les chapeaux de roue avec 30 victoires en 41 matches. Sauf que les dirigeants décident de virer David Blatt, et c’est Tyronn Lue qui enchaînera avec 15 défaites sur le deuxième partie de saison mais tout se terminera avec le premier titre de la franchise.

Enfin, l’an passé, Cleveland débute parfaitement la saison (30-13) avant de s’écrouler en fin de saison pour finir avec 31 défaites au compteur, soit le pire bilan des Cavaliers depuis le retour du fils prodige.

Où placer la saison en cours avec déjà 17 défaites au compteur ? « Je n’aime pas trop employer le terme de « pire » mais c’est juste une autre année compliquée » répond LeBron James. Du côté de son entraîneur, on croit aux lendemains qui chantent et le fait de compter sur un effectif enfin au complet pourrait relancer l’équipe.

« Je sais combien on peut être bon. Une fois qu’on sera au complet, que les contraintes liées aux temps de jeu auront disparu et que les gars seront de retour, tout ira bien » assure le coach des Cavaliers. Vous savez, la tête de l’ensemble, notre meneur Isaiah Thomas, essaie de retrouver son rythme et ses jambes, et lorsque ce sera le cas, tout ira bien. Les gars bossent, et même si on a perdu les deux derniers matches, il y avait beaucoup de choses positives. »
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz