Skip Navigation Links > Détail article
Les Pays-Bas accordent aux start-up TIC sénégalaises un appui au développement de 911 millions Fcfa
Publié le 18/01/2018
Le Royaume des Pays-Bas, à travers le projet dénommé Netherlands Trust Fund (NTF IV), a accordé aux start-up sénégalaises spécialisées dans les technologies de l’information et de la communication et dans l’externalisation des processus métiers (BPO), un appui au développement de 1,7 million de dollars US (911 460 000 Fcfa).

Un appel à candidature dont la date limite est fixée au 19 janvier 2018, a été lancé, il y a quelques jours, pour sélectionner les start-up TIC qui bénéficieront du projet. 80 places sont disponibles.

Comme critères d’éligibilité, les candidats devront être une petite et moyenne entreprise (Pme), ou une start-up sénégalaise spécialisée dans les TIC ou l’externalisation des processus métiers, être présente à l'international ou désireuse de proposer ses services ou solutions à l'international.

Diabel Ndaw, le coordonnateur national du NTF IV, a expliqué qu’à travers ce projet, le Royaume des Pays veut aider les Pme et Start-up sénégalaises orientées vers les TIC et le BPO dans leur développement à l'international, dans la mise en place d'un plan marketing pour l'exportation, dans la promotion des produits et services ou encore de la participation aux événements B2B à travers le monde.

Le projet NTF IV dont le financement court sur quatre années, est exécuté par le Centre du Commerce International (ITC), en collaboration avec le Centre néerlandais pour le développement des importations des pays en développement (Cbi), l'Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex) et l'Organisation des professionnels des technologies de l'information et de la communication (Optic) du Sénégal.

A terme, le projet NTF IV doit contribuer à la création au Sénégal d’un environnement favorable aux entreprises du secteur des TIC et BPO qui bénéficiera à l’économie nationale.

Selon l’ITC, le Sénégal est le principal fournisseur de services informatiques et le premier prestataire dans l’externalisation des processus métiers (BPO) en Afrique subsaharienne francophone.

Dans le classement 2017 des destinations pour l’outsourcing, établi par le cabinet AT Kearney, le pays était 48ème, en progression de trois places.

Muriel Edjo
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz