Skip Navigation Links > Détail article
Or : un surprenant fléchissement de la demande mondiale
Publié le 15/11/2017
Les statistiques du World Gold Council sur le marché du métal jaune révèlent une nette contraction de la demande d’or au troisième trimestre. Le cours de l'or recule.

Le prix de l’once d’or a cédé 4,5% depuis le début septembre dernier (1.345 dollars). Le recul n’est pas inquiétant, mais il dénote tout de même une tendance baissière marquée depuis la fin de l’été, en dépit d’événements politiques qui auraient pu, au contraire le faire monter : Corée du Nord, Iran-Arabie Saoudite, difficile réforme fiscale américaine, etc.

A lire la dernière livraison des statistiques du marché mondial de l’or établies par le World Gold Council, l’observatoire de la profession, on comprend certes mieux pourquoi l’or ne brille pas davantage. Au troisième trimestre, la demande mondiale (915 tonnes) de métal jaune a reculé de 9% d’une année sur l’autre.

Le recul est même de 12% depuis le début de l’année. C’est le plus bas niveau de demande depuis le troisième trimestre 2009.

Grand pourvoyeur de flux d’achats de métal jaune, le marché des trackers-or (ETF) s’est fortement contracté. Ces fonds indiciels cotés qui reproduisent les fluctuations du prix de l’once n’ont suscité que 18,9 tonnes d’achats nets d’or, alors qu’au troisième trimestre de 2016, ce montant s’était élevé à 144,3 tonnes.

Hausse des taux de la Fed

De toutes les composantes de la demande d'or pour les placements, c'est celle des trackers-or qui a désormais le plus d'influence sur le prix de l'once.

Les demandes d’or pour la bijouterie, particulièrement en Inde, se sont, elles aussi, inscrites en baisse (-3%) sur la même période. En revanche, les achats d’or par les banques centrales ont augmenté de 25% et celles de pièces et lingots de 17%.

Comme le constate le World Gold Council, les investisseurs préfèrent continuer à investir dans les marchés d’actions.

En outre, la perspective d’une probable remontée des taux d’intérêt directeurs de la Réserve fédérale aux États-Unis, en 2018, constitue un frein à l’achat d’or, un placement qui, lui, ne rapporte aucun intérêt et risque donc de se voir ainsi très concurrencé.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz