Skip Navigation Links > Détail article
Knicks – Cavaliers : le hold-up parfait !
Publié le 14/11/2017
Menés durant quasiment toute la rencontre, les Cavaliers s’imposent sur le parquet des Knicks grâce à l’activité de LeBron James (23 pts, 12 pds, 9 rbds) et un Kyle Korver de feu, auteur de 19 points dans le seul dernier quart-temps (104-101). À l’image de Frank Ntilikina, auteur de 6 interceptions (record de la saison en cours), les Knicks n’ont vraiment pas à rougir de cette défaite, même si elle laissera forcément des regrets puisqu’ils comptaient plus de 20 points d’avance dans le 3e quart-temps…

« Frankie » Ntilikina n’a pas froid aux yeux
On prend les mêmes et on recommence ! Le duo Kanter-Porzingis prend le contrôle des opérations en attaque mais le Letton sort rapidement pour deux fautes (6-9). Les Cavaliers lâchent les chevaux en attaque et creuse un léger écart (12-16). Hornacek sent que son équipe est perdue sans son géant letton, et il demande un premier temps mort. L’effet se fait ressentir et grâce Kanter, très remonté après les déclarations de LeBron James sur Dennis Smith Jr., les Knicks repassent devant (18-16). La tension monte d’un cran lorsque sur une remise en jeu, Ntilikina pousse légèrement James, ce qui provoque la réaction de Kanter, pour le plus grand bonheur du Garden qui s’en donne à cœur joie pour conspuer le King. Malgré cela, les Cavaliers clôturent ce premier quart en tête (22-25).

À l’entame de ce second quart, les Knicks retrouvent un peu d’énergie avec le retour de Porzingis, auteur de cinq points de suite pour démarrer (27-25e). Les débats deviennent de plus en plus physiques, et les défenses se resserrent. Les remplaçants des Knicks se réveillent et infligent un 18-2 aux visiteurs, après une faute technique sifflée à Dwyane Wade, un peu dépassé par les évènements (45-31). L’impact défensif de Ntilikina est énorme, et les Knicks mettent les Cavs au sol. Les Knicks terminent cette intense première période en faisant la course en tête (51-38).

Au retour des vestiaires, les Cavs réagissent par Jae Crowder et LeBron James, et recollent à six unités (53-47). C’était sans compter sur Kanter, puis Hardaway Jr, qui, à longue distance redonne un peu d’air aux locaux (58-47). Le Turc, l’homme du soir côté Knicks, est inarrêtable et donne des ailes aux Bockers, très bon en défense et incisifs en attaque (64-47).

Kyle Korver, le bourreau des Knicks
Les New Yorkais maintiennent la pression et passent la barre des vingt points d’écart, à l’entrée de Ntilikina sur le terrain (71-49). Tim Hardaway, pas en reste derrière Kanter, réalise un quart-temps de feu des deux cotés du terrain et permet aux Knicks de garder un matelas intéressant à la fin du troisième quart (76-61).

Dès les premières actions du dernier quart, D-Wade tente de réorganiser le jeu des siens, en prenant des responsabilités en attaque et en distribuant mieux la balle que ces prédécesseurs de la soirée au poste de meneur (82-71). Les Cavaliers accélèrent le jeu, Korver enchaine les tirs à 3-points (19 points dans le dernier quart !) et mettent la pression aux Knicks qui oublient leur basket depuis le début de ce quart temps (87-80).

Les fautes se succèdent, et les Cavs poussent encore et encore. Ntilikina défend comme un mort de faim (6 interceptions, record de la saison en NBA) et aide les locaux à garder un écart de deux possessions (97-92). Mais à deux minutes de la fin de la rencontre les Cavs passent enfin devant (100-97). Intelligemment, ils gèrent la fin de match pour s’imposer sur le fil sur le parquet des Knicks (104-101).
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz