Skip Navigation Links > Détail article
La BDEGL disposée à financer des projets multisectoriels à travers les trois pays membres de la CEPGL
Publié le 31/10/2017
M. Emmanuel Ntaganda, directeur général intérimaire de la Banque de développement des Etats des Grands Lacs (BEDGL), a annoncé mardi 31 octobre, la disposition de cette institution à financer une série de projets multiformes dans les trois pays membres de la Communauté économique des pays des Grands Lacs (CEPGL), le Burundi, la RDC et le Rwanda, au sortir des échanges avec le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya.
Venus manifester la satisfaction envers les Autorités tant provinciales que nationales pour tout le soutien dont n’a cessé de bénéficier la BDEGL de la part de la République démocratique du Congo, les hôtes de l’Autorité provinciale ont ainsi manifesté leur « intérêt pour participer au financement des projets qui vont contribuer à résoudre les problèmes des populations locales ».
Répondant aux journalistes, M. Emmanuel Ntaganda a assuré que la BDEGL est actuellement engagée dans un processus de relance autorisé par le Conseil d’administration en place depuis 2010 avec une attention sur le choix stratégique des orientations à suivre pour développer les opérations les plus utiles et les moins risquées possibles.
Huit projets à financer pour une enveloppe 25 millions dollars américains.
La BDEGL dispose ainsi déjà de huit projets à financer dans la sous-région pour une enveloppe de l’ordre de vingt-cinq millions de dollars américains couvrant une trentaine de sous-projets dans les trois pays membres de la CEPGL, a révélé le DG ai qui a fait état du financement d’une trentaine d’autres de projets en RDC à travers la Société financière de développement (SOFIDE).
En dépit des difficultés qu’elle a traversées, la Banque de développement des Etats des Grands Lacs se relance grâce aux contributions des actionnaires notamment les Etats membres (Burundi, RDC et Rwanda) auxquels il faut ajouter la Banque africaine de développement BAD, le Royaume de Belgique qui ont donné un souffle nouveau et des orientations pour faire de cette Institution « une Banque au service du développement régional et l’intégration économique ».
Trois axes prioritaires dans les viseurs de la BDEGL
L’appui aux banques nationales de développement qui ont besoin d’une assistance financière substantielle en vue de compenser l’insuffisance de l’épargne domestique dans les trois pays, constitue l’un des axes visés par la BDEGL.
Deuxièmement cette institution qui a reçu mandat d’intervenir dans les projets structurants et intégrateurs, projette des interventions dans le secteur énergétique en plus des infrastructures économiques.
La BDEGL veut enfin prendre le relai en tant qu’agence fiduciaire d’intermédiation en jouant le rôle de proximité vis-à-vis des bailleurs de fonds éloignés de la région. ACP/Fng/Mat/Kji
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz