Skip Navigation Links > Détail article
Adidas : un sprinter en phase d’accélération
Publié le 25/08/2017
Les ventes du groupe allemand ont fortement progressé au deuxième trimestre. Les dirigeants ont relevé leurs objectifs. Mais l'action affiche une valorisation exigeante. Trop pour être achetée ?

L’équipementier sportif allemand est en forme, comme le révèlent ses résultats du deuxième trimestre.

Sur la période et à taux de change constants, le chiffre d’affaires a grimpé de 19%, à 5 milliards d’euros.

Les ventes de la marque Adidas (+19%) profitent du dynamisme du running (course à pied), segment en croissance de 27% alors même que les capacités de production du chimiste BASF, fournisseur des semelles Boost, ne permettent toujours pas de répondre à la forte demande.

Selon les dirigeants d’Adidas, il faut dix-huit mois pour construire une ligne de production. Ces problèmes d’approvisionnement devraient donc se poursuivre jusqu’en 2019.

Par ailleurs, le développement des lignes de produits pour les femmes porte ses fruits : la marque a enregistré une croissance de 30% sur ce créneau.

Une valorisation soutenable

Fort de ces bonnes performances commerciales, le résultat opérationnel du trimestre s’est adjugé 18%, à 505 millions d’euros, faisant ressortir un taux de marge de 10% en augmentation de 1,4 point en excluant l’impact du gain exceptionnel réalisé en 2016 sur la rupture du contrat avec le club de foot de Chelsea.

Confiants, les dirigeants d’Adidas ont relevé leurs objectifs financiers pour la fin de l’année. Ils visent désormais une croissance des ventes comprise entre 17 et 19%, et un résultat net en progression de 26 à 28%.

Ces perspectives rendent tout à fait soutenable un ratio cours sur bénéfice net par action attendu à 28 pour l’exercice en cours, puis à 24 en 2018.

Achetez Adidas.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz