Skip Navigation Links > Détail article
Un nouveau système de traçabilité des recettes minières proposé au Premier ministre
Publié le 16/08/2017
Le Premier ministre Bruno Tshibala a échangé lundi avec une délégation de l’entreprise «AFRICRANE» Sarl, venue lui proposer un nouveau système de traçabilité des recettes de l’Etat dans le domaine minier et les moyens de lutter contre la fraude douanière.
Le directeur général chargé du marketing au sein de cette firme, Gulam Ladha, qui conduisait cette délégation, a déclaré, à l’issue de cette rencontre, que le système expérimenté par cette entreprise va aider le gouvernement à tracer quotidiennement toutes les recettes dans les domaines des mines et à éviter la fraude. «Nous sommes des privés, nous créons des logiciels dans plusieurs domaines notamment le numérique et sommes présents dans plusieurs pays», précisant que ce système va faciliter les rapports de partenariat tant du côté des exportateurs que du gouvernement dans ce secteur.

Le Premier ministre a salué l’initiative des investisseurs de cette firme et a promis d’examiner de manière positive la proposition faite pour améliorer le système de traçabilité des recettes dans ce secteur.

Présentation des réalisations de «Huaweï technologie RDC»

Le Premier ministre, Bruno Tshibala, a aussi reçu une délégation de la firme «Huaweï technology RDC», venue lui présenter les investissements de cette société en RDC, principalement à Kinshasa et discuté de certains projets qu’elle compte réaliser avec le gouvernement.

Son directeur général, Kevin Chen a, à cette occasion, indiqué que sa société, l’une des plus grandes dans le domaine des équipements des télécommunications, a investi 30 millions de dollars pour s’installer en RDC, premier investissement de la société «Huaweï mère» à l’étranger. «Cet investissement, a-t-il poursuivi, témoigne de l’intérêt que son entreprise manifeste sur le marché congolais et traduit ainsi la volonté de développer ensemble ce grand pays au cœur de l’Afrique».

Selon son directeur général, «Huaweï technology» sert également de centre de formation pour les pays francophones en Afrique centrale et forme non seulement ses employés, ses partenaires, mais également des étudiants et des partenaires des pays voisins. Depuis son ouverture en RDC en 2009, la société a déjà formé plus de 60.000 techniciens ou ingénieurs congolais en télécommunications.

ACP
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz