Skip Navigation Links > Détail article
Après avoir décidé de l’autonomisation des finances de l’UA : Joseph Kabila et ses collègues dirigeants africains s’engagent à parler d’une seule voix
Publié le 04/07/2017
Le doyen de Chefs d’Etat africain, le zimbabwéen Robert Mugabe, a « ouvert le ban », en offrant un chèque de 1 million USD à l’Union africaine, représentant ainsi sa contribution dans l’autonomisation des finances de l’Union Africaine.

Le Président de la République Joseph Kabila Kabange a assisté dimanche, au siège de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba, en Ethiopie, aux côtés de ses homologues africains, au 29ème sommet ordinaire réunissant les Chefs d’Etat et de gouvernement des Etats membres de l’Union africaine, ouvert par le Guinéen Alpha Condé, Président en exercice de l’organisation panafricaine.

Organisé sous le thème « Tirer pleinement parti du dividende démographique en investissant dans la jeunesse », ces assises qui se déroulent les 03 et 04 juillet 2017, ont connu, outre le Président Joseph Kabila, la participation des Chefs d’Etat Denis Sassou N’Guesso de la République du Congo, Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire, Paul Kagame du Rwanda, Ali Bongo Odimba du Gabon et Robert Mugabe du Zimbabwe.

Dans son discours, le Président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat s’est réjoui de constater que l’Afrique affiche un visage de plus en plus prometteur en termes de croissance, laquelle, selon lui, se poursuivra en s’améliorant.

Il a aussi dressé son bilan de trois mois à la tête de la commission de l’Union africaine caractérisé par quelques actions programmatrices, notamment le lancement de la réforme de l’UA.

Concernant la sécurité et la paix sur le continent, il a exprimé sa préoccupation sur la situation prévalant au Soudan du Sud, en Libye, en Somalie et au Sahel. Pour y mettre fin, il a suggéré la prévention et l’anticipation en vue de faire taire les armes en Afrique d’ici à l’an 2020. Aux uns et aux autres, il a demandé de contribuer à la construction de la paix, de la sécurité et de la justice en Afrique.

Les dirigeants africains appelés à parler d’une seule voix

C’est dans ce contexte qu’il a appelé les dirigeants africains à parler d’une seule voix, estimant que quand l’Afrique fait bloc, elle remporte des victoires brillantes.

Le Président en exercice de l’Union africaine a dépeint, quant à lui, dans son discours d’ouverture, l’Afrique d’aujourd’hui caractérisée, selon lui, par la pauvreté et l’insécurité, notamment, avant de stigmatiser l’inégalité entre le Nord et le Sud.

Il a plaidé pour l’épanouissement et l’investissement dans la jeunesse, son implication dans la prise des décisions et la création d’un espace en faveur de la jeunesse, ajoutant que « si nous n’investissons pas dans la jeunesse, nous aurons failli dans notre mission ».

Tout en prônant l’autonomisation des finances de l’organisation panafricaine, Alpha Condé a appelé au respect de « nos partenaires à qui nous tendons nos mains ».

Il a exhorté l’Afrique à parler d’une seule voix et à agir comme un seul homme car, a-t-il dit, « si l’Afrique est unie et fait attendre sa voix, elle gagne ».

Le Président Idriss Deby Itno a fait, quant à lui, un rapport d’étape de la mission exaltante qui lui a été confiée par ses pairs, celle d’organiser un forum sur la jeunesse africaine qui s’est tenu à N’Djamena. Ce forum, a-t-il indiqué, a dégagé les préoccupations légitimes de la jeunesse africaine venue de 54 pays du continent et de la diaspora, qui a formulé 97 recommandations.

Le doyen de Chefs d’Etat africain, le zimbabwéen, Robert Mugabe, a offert un chèque de 1 million USD à l’Union africaine, représentant ainsi sa contribution dans l’autonomisation des finances de l’UA.

MMC/ACP
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz