Skip Navigation Links > Détail article
Trackers à «effet de levier» : bien comprendre leur fonctionnement
Publié le 27/03/2017
Les trackers qui doublent la performance d’un indice comme le CAC 40 peuvent vous faire gagner de l’argent mais aussi vous en faire perdre… beaucoup ! Comment les utiliser dans la conjoncture boursière actuelle.

Les trackers (ou ETF, pour Exchange Traded Fund) à effet de levier, comme le Lyxor Leverage CAC 40 (code mnémo LVC), doublent la performance de l’indice phare de la Bourse de Paris à la hausse comme à la baisse. Quand le CAC 40 gagne ou perd 1 %, le Lyxor Leverage CAC 40 gagne ou perd 2 %.

Un outil de court terme

Ce qui est vrai pour quelques séances ne l’est pas forcément sur de longues périodes. On observe parfois sur six mois, ou sur un an, un tracker à effet de levier afficher une performance de 0 % alors que l’indice a gagné 2 ou 3 %.

Les principaux responsables d’une telle décorrélation sont les fluctuations de marché et le calcul quotidien de la valorisation. Des effets statistiques compliqués à appréhender, mais bien réels. Pour qu’il n’y ait pas de divergence, l’indice doit évoluer dans une tendance claire, à la hausse ou à la baisse. En conclusion, utilisez les trackers à effet de levier sur de courtes périodes.

Qu’est-ce qu’un tracker ?

Les trackers reproduisent la performance des grands indices boursiers internationaux (actions, obligations, matières premières…). Ces fonds sont destinés à tous les investisseurs qui veulent diversifier leur portefeuille de façon simple et efficace en profitant d’une méthode de gestion passive. Leur principal atout est de facturer trois à quatre fois moins de frais que les fonds classiques.

Vous les achetez en Bourse comme une action (à partir de leur code mnémo ou de leur code Isin). Avec un tracker unique tel que le Lyxor ETF CAC 40 [CAC 40], vous achetez d’un coup les 40 plus grandes valeurs de la Bourse de Paris. Le potentiel de performance dépend des évolutions du marché où vous investissez.

Les bons critères de choix

Entre deux trackers fondés sur le même indice, lequel choisir ? Les critères à prendre en compte sont nombreux.

À commencer par l’aptitude du fonds à se calquer le plus fidèlement possible sur l’indice sous-jacent. Attention, un tracker CAC 40 progressera toujours plus vite que l’indice, ce dernier étant calculé hors dividendes alors que le fonds, lui, les encaisse. Autre critère de choix : l’encours du fonds. Plus un fonds est gros, moins il a de chances de fermer.

Tenez compte aussi du volume journalier de transactions. Plus il est important, plus les écarts de prix entre l’offre et la demande sont réduits, et plus l’échange est fluide. Le nombre de transactions est indiqué sur les sites des bons courtiers en ligne.

Le nom et le nombre de teneurs de marché qui assurent en continu les fourchettes de négociation sont aussi des informations précieuses, mais plus difficiles à se procurer.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz