Skip Navigation Links > Détail article
Macron et les "amateurs": Hollande estime qu'en politique, "il est préférable de savoir de quoi on parle"
Publié le 13/02/2020
Invité sur France 2 à l'occasion de la parution de sa bande dessinée sur nos institutions, l'ancien président de la République a taclé son successeur sur plusieurs sujets, notamment la réforme des retraites.
C'est plus fort que lui. Actuellement dans une nouvelle tournée médiatique à l'occasion de la parution de son livre pour enfants sur nos institutions, François Hollande était reçu par France 2 ce jeudi matin. Une énième fenêtre de tir permettant à l'ancien chef de l'État, comme souvent, de sévèrement tancer son successeur.

En l'espèce, cela n'avait rien d'anodin. Mardi à l'Elysée, où il tentait de requinquer les parlementaires de sa majorité, Emmanuel Macron avait prononcé cette phrase: "si les 'professionnels' ce sont ceux qu'on a virés il y a deux ans et demi, et que les amateurs c'est vous, alors soyez fiers d'être des amateurs".

"C'est préférable de savoir de quoi on parle"
François Hollande, qui a initialement feint la distance avec le propos, a d'abord répondu que "dans la vie, l'amateurisme peut être une qualité". Et de citer le sport en exemple, avant de préciser qu'il y a "quand même un certain nombre de domaines où on veut avoir des professionnels, où c'est quand même mieux de savoir qu'il y aura des garanties."

"C'est quand même mieux de savoir qu'on connaît les Français. (...) Je revendique non pas que le mandat politique soit un métier, (...) mais que c'est quand même préférable de savoir de quoi on parle, de savoir ce que représentent les Français et de savoir qui ils sont. Et ça, ça s'appelle le respect", a-t-il taclé.

Ce n'est pas la seule volée de bois vert adressée par François Hollande à son ancien ministre de l'Économie et ses troupes. Interrogé sur la manière dont il identifierait politiquement Emmanuel Macron dans le cadre de sa bande dessinée, l'ex-maire de Tulle l'a classé au "plutôt au centre", puis "sans doute plus à droite que ce qui avait été imaginé au départ".

La réforme des retraites "bien mal préparée"
Ce constat, qui n'est pas nouveau dans la bouche de François Hollande, est lié à sa critique du projet de loi de réforme des retraites porté par le gouvernement. Dans une tribune au vitriol publiée le 5 février, son ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve a exigé une "suspension" des discussions autour du texte.

Sans aller jusque là, l'ex-locataire de l'Elysée a qualifié la réforme de "bien mal préparée, bien mal présentée et bien mal construite, et aujourd'hui bien mal comprise parce que beaucoup s'inquiètent".

"À partir de là, le mieux serait sans doute de redonner aux Français les explications qui sont nécessaires et les garanties. Et aujourd'hui, il n'y a pas les garanties qui permettent de dire à chacun quelle sera sa retraite demain."
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz