Skip Navigation Links > Détail article
Politique : Ilunga à la manœuvre sur fond des négociations autour de la composition du gouvernement
Publié le 10/07/2019
La longueur de la période comprise entre la désignation de Ilunga comme Premier ministre et la composition de son équipe gouvernementale passe, à bien des égards, pour un record jamais atteint sur le temps dans l’histoire politique de la RDC, semble-t-il. Le fait est lié aux avatars responsables des désaccords sur les noms des animateurs de chaque ministère.
Nommé par Ordonnance présidentielle le 20 mai 2019, le Premier ministre de la République Démocratique du Congo, le Professeur Sylvestre lIunga lIunkamba attend toujours la fin des discussions entre la coalition Cap pour le changement (CACH) et le Front Commun pour le Congo (FCC), pour que son Gouvernement soit formé. Une attente qui devient de plus en plus longue, d'autant plus que les deux partenaires (CACH et FCC) peinent à trouver un compromis sur les noms des personnalités qui devraient composer ce Gouvernement. 


Et ce, même si dans les deux camps, on annonce pour bientôt la formation du Gouvernement. Le Premier ministre obligé malgré lui à vivre cette période inédite dans la politique nationale congolaise, travaille quand même pour le mieux de l'intérêt général et en perspective de la 
remise et reprise.

C'est ainsi qu'il a accordé une audience, le lundi 8 juillet dernier, à l'ancien Gouverneur de la Banque Centrale du Nigéria, Charles Sukuma. Selon une dépêche de 7/7.cd, à l'issue de leurs 
échanges, C. Sukuma a déclaré que Sylvestre Ilunga est la personne qu'il faut pour occuper 
le poste de Premier ministre.


« Je suis impressionné par les antécédents en finances, en planification et en économie 
du Premier ministre lIunga Ilunkamba et je pense qu'il est la personne idéale pour occuper 
ce poste. Je dois remercier le nouveau président Tshisekedi pour la sagesse porté sur le choix d’une telle personne en tant que Premier ministre du pays », a-t-il dit. 


Le meilleur type de choix poursuit-il, une personne ayant l’expérience nécessaire pour comprendre l'économie et comprendre comment fonctionne le monde financier. Dans la 
foulée, l'ancien gouverneur de la Banque Centrale du Nigéria affirme que le chef de l'État et 
le Premier ministre forment une équipe formidable pour le développement de la RDC. « Le 
Congo est une opportunité pour le monde. Le Premier ministre Sylvestre lIunga avec son expérience et son expertise, et avec le dynamisme du président Tshisekedi forment une équipe 
formidable qui va pousser la RDC plus loin car ce pays a d'énormes richesses naturelles et sa population est aussi un atout. D'où, l'avantage d'une bonne politique pour booster son émergence, conclut-il.


Rappelons par ailleurs que le Premier ministre Sylvestre Ilunga avait eu une séance de travail le 4 juillet dernier avec le ministre du Budget, Pierre Kangudia, des Finances Henri Yav et le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, Deogratias Mutombo.

Peut-on faire la remise et reprise avant l'investiture du Gouvernement?

Cette question s'impose de plus en plus dans l'actualité, d'autant plus que la Rdc vit une situation inédite où il y a un Premier ministre démissionnaire dont les prérogatives ont été abrogées par le décret de nomination de son successeur s'éternise aux affaires, pendant que l'autre travaille sans pouvoir réellement imprimer sa marque. Pendant ce temps, la délicatesse des discussions entre CACH et le FCC fait qu'il soit difficile pour le Président de la République de nommer un Gouvernement de coalition. Et pourtant, à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles, dit-on. Nombreux sont ceux-là qui se demandent, si vraiment l'attente de l'investiture du Gouvernement, et non du Premier ministre, empêche la tenue de la remise reprise.

Il vous souviendra que le vendredi 06 juin 2019, le Premier ministre sortant, Bruno Tshibala avait invité son prédécesseur, le Professeur Sylvestre lIunga lIunkamba, le nouveau Premier ministre à la Primature où ils se sont retrouvés dans l'avant-midi. C'était pour se rendre compte de l'évolution des préparatifs de la prochaine séance de remise et reprise.

« J'ai invité le Premier ministre, M. Sylvestre 11unga lIunkamba pour qu'ensemble nous venionsnous rendre compte de l'avancement des travaux de la préparation de la remise ·et reprise. 
Nous venons de faire un constat unanime que lesquels travaux se déroulement très bien, les 
choses avancent. Donc, la préparation est en bonne route », a déclaré à la presse, le Premier ministre sortant Bruno Tshibala. Puis, à la date de la remise et reprise, il a expliqué que « La désignation du Premier ministre a un certain processus.

Après l'acte juridique avec l'ordonnance de nomination, il y a un acte politique" comme disent les juristes, l'onction politique et populaire, parce que ce sont les représentants du peuple qui le feront, il y a l'investiture. Et juste après l'investiture, parce que conformément à l'article 90 de la Constitution, nous allons procéder donc à la remise et reprise avec le professeur Sylvestre lIunga ...

Soyez patients, l'enfant va bientôt naître ». Satisfait; le tout premier ministre d'après l'alternance a dit attendre la fin des négociations politiques en cours au sein de la coalition FCC - CACH pour la formation de son gouvernement. Et d'affirmer qu'« Il n'y a pas de préparation officielle. Je suis prêt à travailler ». Et à répondre aux nombreuses attentes par rapport au social de la population, la sécurité, des questions politiques, diplomatiques . 


Hélas, la gestation a largement dépassé le terme au risque d'asphyxier le bébé, en l'occurrence, le peuple congolais qui ne comprend plus ce qui se passe. Et si l'enfant venait à trépasser, à qui profiterait le crime. Et qui est prêt à en assumer la responsabilité devant l'histoire, et le peuple? Il est temps de se départir des intérêts partisans et de privilégier l'intérêt supérieur de la nation.

L’Avenir
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz